Investir dans la restauration en Chine


Les Chinois sont très fiers de leur gastronomie mais sont de plus en plus curieux, et aiment gouter des cuisines étrangères.

La nécessité de s’adapter aux goûts des consommateurs chinois

Un grand nombre de Chinois considèrent la cuisine française comme l’une des meilleures au monde, mais ils ne savent pas comment la manger. En France, on a un plat, alors qu’en Chine on échange plusieurs petits plats. De nombreux restaurants français haut de gamme sont fréquemment confrontés à ce problème en voyant arriver 4 personnes qui se partagent 2 plats.

Investir dans la restauration en Chine


Les restaurants étrangers doivent pouvoir adapter leur carte pour être plus en phase avec les goûts des chinois.

La clientèle chinoise varie aussi selon les lieux. A Pékin, la clientèle chinoise est plus patriotique et la plupart, iront dans des restaurants français qui se devront d’être très traditionnels. A Shanghai, la clientèle est plus occidentalisée et sera plus attirés par les restaurants innovants.

Les contraintes administratives

Pour se lancer dans la restauration en Chine, il est important de se trouver un partenaire pour faire le lien avec les autorités.  En effet, s’allier à un local est avantageux car les autorités chinoises sont plus complaisantes avec les Chinois et que cela permet des réductions d’impôts.

De plus avec l’affaire du lait contaminé et les JO de Beijing les règles sont devenues plus strictes. Il y a désormais une telle multiplicité de règles d’hygiène et de sécurité qu’il faut pouvoir compter sur un intermédiaire local pour mettre « de l’huile dans les rouages ».

La Chine adopte des restaurants futuristes

Au cours des dernières années, le coût de main-d’œuvre a connu de fortes hausses, incitant les entreprises chinoises du secteur manufacturier à accélérer les processus d’automatisation.

Dans certains restaurants futuristes de la Chine, des androïdes ont remplacé les Hommes et ces derniers s’affairent aux fourneaux, tandis que des robots sur roulettes apportent aux clients les plats qu’ils ont commandés. Par exemple, récemment une échoppe, a ouvert à Kunshan, dans la province du Jiangsu, et propose des plats emblématiques de la cuisine régionale, par contre le service, lui, est assez spécial car il est géré par des robots. Dès l’entrée, deux robots accueillent la clientèle avec des formules de politesse, et quatre androïdes de petite taille apportent ensuite à chaque table les plats, soupes et bols de riz, posés sur des plateaux.