Ma visite à l'Atelier Soba pour apprendre à faire les pâtes japonaises

A l’occasion de l’anniversaire de mon cher et tendre, nous nous sommes rendus à un cours de Soba. Je recherchais une activité originale à faire en duo, et c’est une belle trouvaille que nous avons faite grâce à l’Atlier Soba.

Au passage, je remercie ma merveilleuse maman sans qui rien n’aurait été possible puisqu’elle a choyé nos filles pendant la durée de toute notre escapade culinaire.

Un atelier où l’on apprend à fabriquer des pâtes à la fois japonaises, bio, sans gluten et … locales !

Atelier Soba se situe 36 rue Popincourt à Paris dans le 11ème arrondissement, il a ouvert en début d’année 2018 et initie à l’art de fabriquer des Soba, ces pâtes japonaises que l’on peut manger froides ou chaudes, en salade, en wok ou en soupe.

Comme le veut la tradition japonaise, les Soba de l’Atelier sont faite exclusivement à base de sarrasin c’est-à-dire qu’elles sont sans gluten. Et l’on sait aujourd’hui que, sans être allergique, trouver une alternative à la consommation de gluten est bon pour la santé.

Il se trouve qu’à l’Atelier Soba, la farine utilisée est d’une qualité unique en France car le sarrasin est totalement décortiqué sur place par une machine directement importée du pays du soleil levant. Grâce à ce procédé, pas besoin de « couper » la farine de sarrasin avec de la farine de blé (contenant du gluten) pour que les pâtes confectionnées « se tiennent ». Et pour ne rien gâcher, le sarrasin utilisé provient de la ferme d’Olivier, notre Maître Soba du jour, qui le cultive dans son exploitation agricole bio située dans les Pyrénées.

Bref, en allant à l’Atelier Soba on se fait plaisir sans se fourvoyer dans nos contradictions modernes. En effet, l’on peut s’adonner au joies de la cuisine japonaise tout en utilisant des matières premières françaises ; notre empreinte écologique est donc minimisée et notre conscience tranquille (sauf si comme moi, vous venez à l’atelier en 4×4 … mais ça, c’est une autre histoire).

Apportez un tablier, des boîtes en plastique et … n’oubliez pas l’huile de coude

Tout en nous narrant son passionnant son parcours d’agriculteur et son cheminement jusqu’aux Soba, Olivier qui est associé à son cousin Bérenger dans cette aventure, nous enseigne comment réaliser les fameuses pâtes japonaises. A priori, ça semble assez simple mais quand on passe à la pratique c’est une autre paire de manche!

Heureusement, Olivier nous assiste (et nous encourage) de la confection du pâton, en passant par son pétrissage, jusqu’à la découpe des Soba avec du matériel de professionnel (from Japan). On réitère l’opération plusieurs fois ce qui nous permet de gagner en dextérité …et de programmer les menus de la semaine à venir (on repart de l’Atelier avec plus d’un kilo de pâtes).

Après l’effort, le réconfort

La séance s’achève évidemment par une dégustation de Soba, préparés à la minute par Olivier qui ravit nos papilles en agrémentant les pâtes d’ingrédients simples et délicieux ; le tout arrosé de bière japonaise, vin de riz ou thé au sarrasin… un régal.

Le plus délicieux est qu’à l’Atelier Soba on prend le temps de moudre, pétrir, déguster, échanger, répondre aux passants ; c’est un lieux authentique qui allie art de vivre japonais et convivialité à la française…. avec un soupçon de Paris pour relever tout ça.

Devenez vous aussi Maître Soba junior

Alors n’hésitez pas à réserver votre cours directement sur le site de l’Atelier Soba atelier-soba.com. La séance coûte 75 euros par personne et dure environ 3h30, c’est une belle somme, mais le moment passé est exquis.

Vous pouvez aussi passer à l’Atelier Soba pour vous fournir en pure farine de sarrasin, en Soba fraîches et autres ingrédients japonais de qualité (5€ par article).

Bref, à quand le restaurant ?

0 Partages