Le conditionnement et les moyens de conservation de la viande

La conservation de la viande suit des règles d’hygiènes strictes.  Les volailles et les produits tripiers sont en fait susceptibles d’engendrer une intoxication alimentaire grave tant qu’ils ne sont pas mangés frais. Voici un guide permettant d’éviter ce désagrément.

Le conditionnement et les moyens de conservation de la viande

Acheter de la viande fraiche

Afin de conserver très longtemps la viande, il convient d’acheter la plus fraîche et le déposer tout de suite dans un sac isotherme personnalisable. Avant la consommation, il est judicieux de vérifier la date d’emballage et d’expiration du produit. Il est proscrit de débourser pour un aliment mis en conditionnement le jour même. Il faut s’abstenir face un emballage gonflé qui n’est plus intact.

Pour reconnaitre que la nourriture n’entame pas un début de «  travail » bactérien, il suffit de vérifier si son aspect n’est pas visqueux. Une viande pourrie présente des traces vertes et noires, ou encore un dépôt blanchâtre. Pour s’assurer qu’elle n’est pas avariée, son odeur est à sentir.

Faire attention à la fraicheur de l’aliment

Il est important de ne pas rompre la chaîne du froid en transportant la viande avec un sac isotherme personnalisable. Du supermarché à son domicile, il vaut mieux le garder dans ce type d’accessoire.  Il convient de placer un pain de glace dans la sacoche afin de renforcer sa conservation thermique.

Par contre, les personnes qui n’ont pas apporté de sac pourront se rendre à la boucherie ou au rayon spécialisé à la fin des emplettes.

Assurer la salubrité de la viande suivant les règles d’hygiène

Pour ne pas être contaminée par les micro-organismes pathogènes ressortant de la viande et son milieu ambiant, l’hygiène compte énormément. Il est dès lors conseillé de laver et désinfecter le plan de travail avant déposer dessus la nourriture. Tous les ustensiles de cuisine utilisés pour la préparation et la cuisson du repas sont à nettoyer méticuleusement, idem pour le sac isotherme personnalisable. Avant de concocter la viande crue, les mains sont à rincer avec de l’eau tiède et du savon.  Dans l’intention de ne pas développer de micro-organismes pathogènes, il est interdit de laisser la viande à température ambiante sur une durée maximale.

Conditionnement de la viande

Dans le cadre du conditionnement du produit tripier, il est important de le laisser dans une atmosphère protectrice ou bien sous vide d’air dans le packaging d’origine. Il est aussi possible de laisser l’aliment dans son papier paraffiné s’il est adapté à la coupe. Dans le cas où l’emballage laisse s’écouler du sang, il faut le placer dans une assiette.

Conservation au réfrigérateur

Une viande crue est toujours gardée dans la partie la plus froide du réfrigérateur. Autrement dit, il est préconisé de le garder au frais sur l’étage inférieur situé au-dessus de la boite à légumes. Il faut laisser place à l’air aux viandes préemballées. Par conséquent, il est déconseillé de les empiler l’une sur l’autre.

Voici le temps de conservation maximal pour chaque type de viande garder dans le réfrigérateur :

  • La viande hachée = 12 heures
  • Viande de boucherie = 72 heures
  • Les volailles= 72 heures
  • Les saucisses et les farces = 24 à 48 heures
  • Les produits tripiers = 24 heures

En somme, la conservation d’une viande passe forcément par le réfrigérateur et le sac isotherme.